Enfants, adolescents, adultes

 

Un bilan de l'écriture manuscrite, ça sert à quoi ?

 

Lors de la première rencontre, un bilan de l'écriture manuscrite vous est proposé. Il dure environ deux heures et comprend :

  • un entretien pour recueillir les informations nécessaires à la compréhension de votre ou de vos problèmes d'écriture,
  • un examen approfondi de votre écriture (qualité et vitesse),
  • une observation de vos écrits sur plusieurs années (évaluations, dictée, copie, prise de notes...),
  • une observation de vos positions (posture globale, tenue du crayon, mode d'inscription et de progression de l'écriture).

Après le bilan, je vous remettrai un compte-rendu, document de référence, où sera évaluée votre écriture

à l'aide de tests étalonnés selon des critères de qualité et de vitesse, au regard de l'âge et de la classe si vous êtes scolarisé(e).

Seront également observés d'autres domaines liés à l'écriture manuscrite qui pourraient expliquer vos problèmes graphiques.

 

A partir de ces conclusions, je vous proposerai un plan de rééducation personnalisé.

Si besoin, un suivi vous sera préconisé, le nombre de séances variant selon vos difficultés, votre rythme et votre progression.

Si je répère un autre problème en lien avec vos difficultés d'écriture, je pourrai aussi vous orienter vers un autre professionnel (orthophoniste, orthoptiste, psychomotricien, ergothérapeute, psychologue, etc.) ou travailler en concertation avec ces spécialistes. Une prise en charge globale, un parcours balisé, mènent plus sûrement vers une amélioration complète.

 

L'écriture comme espace de liberté et chemin vers l'autonomie

Certes, l'ordinateur représente une aide précieuse pour certains enfants, adolescents et adultes qui connaissent des difficultés, plus ou moins grandes, d'écriture manuscrite (dysgraphie). Mais, lorsqu'elle est possible, l'écriture à la main est souhaitable : elle favorise la mémorisation des informations et leur compréhension. L'apprentissage multisensoriel de l'écriture, qui permet aux enfants d'associer la forme visuelle de chaque lettre avec le son et le mouvement correspondants, facilite l'automatisation du geste. Quand il est entretenu, ce lien si étroit entre le cerveau et la main profite à la lecture, à l'orthographe, à l'expression de la pensée et à bien d'autres apprentissages. L'écriture devient ainsi un espace de liberté, un chemin vers l'autonomie.