L'écriture a toujours fait partie de ma vie : de mes premiers graphismes d'enfant à mon actuel métier de graphothérapeute, en passant par mes études littéraires, mes 20 ans de journalisme et mon aide à l'accompagnement scolaire. Feuilles blanches ou lignées, à petits ou grands carreaux, crayon à papier, à bille ou stylo plume, la prise de notes manuscrite a été, et reste, mon quotidien. Bien sûr, je me sers aussi, tous les jours (mais avec modération) de l'ordinateur, d'internet, des réseaux sociaux et suis consciente de leurs atouts. Pourtant, je ne lâcherai pour rien au monde mes crayons, fidèles alliés dont la trace laissée sur le papier, les ajouts, les ratures... témoignent du cheminement de la pensée.

 

Aider ceux pour qui écrire n'est pas quelque chose de naturel, de simple, de plaisant, tel est l'objectif que je me suis fixé en suivant la formation reconnue dispensée par l'association Graphidys, réseau de graphothérapeutes-rééducateurs de l'écriture. J'en suis aujourd'hui membre en tant que graphothérapeute certifiée.

 

Ce qui m'importe par-dessus tout, dans ce métier de graphothérapeute que j'exerce depuis 2018, c'est de vous faire retrouver le plaisir d'écrire.  Et que votre geste soit suffisamment fonctionnel pour que vous puissiez produire une écriture lisible, rapide et sans douleurs. Afin d'y parvenir, j'ai aussi recours à la non-écriture. Car le relâchement musculaire, la détente psychologique sont essentiels pour obtenir la qualité des mouvements graphiques. J'utilise aussi de nombreux supports et outils. Mon approche est volontairement ludique et créative afin de vous redonner le goût d'écrire.

 

"Ecrire, c'est une manière de vivre", Gustave Flaubert